L’ acouphène ou les acouphènes

L’acouphène est défini comme étant une « perception auditive d’un son ou d’une variété de sons sans source sonore extérieure »

L’ acouphène est une pathologie fréquente, il touche de l’ordre de 10 à 15% de la population belge. Il était,  y a quelques années, plus fréquent chez les patients de plus de 60 ans, mais il touche aujourd’hui 1 jeune sur 5.15%.

Le patient qui souffre d’acouphènes, ressent un handicap important, bien qu’il ne soit pas dangereux, en tant que tel.

Par ailleurs l’acouphène représente un budget conséquent en terme de soins de santé. En effet, une étude aux Pays-Bas parle de 7 billions d’ euro par an (Maes et al.2013).

Les acouphènes peuvent être de plusieurs types : sifflement, ,pulsatile ou continu, grésillement,…il est évidemment important de les distinguer des hallucinations auditives.

Ils peuvent être transitoires ou chroniques. (S’ils durent depuis plus de 6 mois). Les causes de l’acouphène sont multiples et encore mal connues. En tout cas, il s’agit de plus souvent d’une lésion ou d’une anomalie touchant les voies auditives ( de l’oreille interne au cortex auditif ).

La cause la plus fréquente est la « presbyacousie » (perte d’audition liée à l’âge) ou l’exposition chronique à des sons trop importants (causes professionnelles notamment). Mais il existe une dizaines d’autres causes : usage de médicaments ototoxiques, tumeur du nerf auditif, méningite, otite, causes plus psychologiques (dépression,…)

La prise en charge des patients souffrant d’ acouphènes doit être pluridisciplinaire. Concernant le bilan, les tests d’audition sont evidemment en première ligne, avec ensuite l’examen ORL et neurologique, en fonction une imagerie cérébrale ou de l’oreille interne peut-être réalisée.

Si la cause de l’acouphène est claire, le traitement en dépendra (traitement de l’otite,appareillage auditif si surdité,…

Noue ne disposons d’aucune « guideline » pour le traitement des acouphènes idiopathiques (sans cause traitable mise en évidence). Celui-ci doit être considéré, comme le bilan, comme pluridisciplinaire;

La « TRT » (tinnitus retraining therapy) consiste en l’application chronique d’un bruit se mêlant à l’acouphène (par appareillage auditif) associée à des séances de conseil. La thérapie cognito-comportementale est une autre apparoche ayant prouvé son efficacité. Plusieurs études sont encore en cours, par ailleurs, sur la stimulation cérébrale magnétique (efficacité de l’ordre de 30%).

Il est indispensable pour les patients d’être bien entourés et conseillés.(associations des patients, suivi psychologique…).

                                                                 « Qu’importe la surdité de l’oreille quand l’esprit entend. La seule seule surdité, la vraie surdité, la surdité incurable, c’est celle de l’intelligence » -Victor Hugo-

                                                                                                                                                                             Dr. D.  (Neurologue)

 

Références : http://www.belgiqueacouphenes.be: cliquez-ici       http.//www.health.belgium.be/fr/news/les-acouphenes-est-ce-seulement-dans-la-tete cliquez-ici